AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Up from the skies. Δ Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Émile Walker-Travis
BORN TO BE WANKER
avatar

◭ MESSAGES : 161
◭ INSCRIPTION : 26/08/2012
◭ CRÉDITS : .lollipops (avatar) - Tumblr (sign)
◭ AVATAR : Ben Barnes
◭ PSEUDO : Folk cursed

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: vingt-quatre ans
◭ LOGEMENT: uc - en recherche
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Up from the skies. Δ Olympe   Mar 28 Aoû - 20:19


Olympe&Émile.
❝ Up from the skies. ❝

Il est vingt heures, Émile s'éveille. Une chemise blanche, un jean, des baskets, son portefeuille, ses clefs, un bref passage devant le miroir et le voilà en bas de son bâtiment. Confiant, il replaça son col et fit quelques pas pour rejoindre la rue principale. « Herm.. Monsieur Walker-Travis ! Vous n'avez pas l'impression d'avoir oublié quelque chose ? » dit une vieille femme aigri tout en interrompant son élan. « Je vous demande pardon ? » dit-il poliment, sous l'effet de la surprise. « Vous avez fait la fête jusqu'à six heures du matin ! Vous rendiez-vous compte du vacarme que vous faisiez ? » lui reprocha-t-elle avec mépris. Elle lui exprimait ouvertement la volonté qu'il lui fasse des excuses. « Bien sur ! » répondit-il avec le sourire fier. Il regarda au loin, comme s'il cherchait à visualiser sa trajectoire et à passer outre cette personne. De ses deux mains, il la poussa avec délicatesse sur le côté et lui dit en la dépassant « Écoute grand-mère ! J'm'excuse de pas vous avoir invité mais vous êtes beaucoup trop belle pour moi. J'sais que j'vous plais, mais entre nous ça ne marchera jamais. Notre amour est impossible ! » dit-il en sur-jouant une mauvaise comédie. Puis, il pressa le pas et chercha à la semer. Outragée, elle s'écria, levant le bout de sa canne « Goujat ! ». Au loin, on pouvait voir la silhouette d’Émile se tortillait accompagné d'un éclat de rire insolent.

Arrivé dans le quartier du vieux port, il regardait le ciel s’assombrir. Le soleil semblait tirer le rideau. Il esquissa un sourire devant la perspective d'une sympathique soirée. Enfin, au bout d'une rue, il aperçut l'image trouble d'une vitrine de café. Mais pas n'importe quel café : le café ! Celui d'Olympe. Mais ne partez pas sur vos grands chevaux. Olympe n'est pas l'une de ses nombreuses conquêtes même si ça ne serait tarder selon Émile. Olympe, pour lui, c'est une fille magique qui cache une personnalité intrigante. C'est la schizophrénie incarnée. Derrière sa silhouette fragile et vulnérable, sa volonté de se faire plus petite qu'une souris, c'est aussi la première à boire un coup, à s'amuser et à profiter de la malchance d’Émile pour se moquer de lui. Sacrée Olympe ! Très vite, il entrouvrit la porte du café et comme un habitué, il se dirigea droit vers le bar. Il y commanda brièvement une bière à l'un de ses serveurs et chercha du regard la douce Olympe. Ses yeux s'écarquillèrent quand il aperçut sa silhouette. Elle était dos à lui. Il s'approcha doucement et vint lui susurrer à l'oreille, un peu trop sur de lui : « Salut belle gosse ! » Une allusion qui serait passée sans problème s'il n'y avait pas eu un petit inconvénient. Très vite, Olympe se retourna pour dévoiler un visage magnifique... mais qui n'était pas le sien. Émile s'était trompé de personne. Elle le regarda de haut en bas et lui dit, tout en le maudissant « Non mais ça va pas. Vous êtes malade ! » Il prit l'air le plus innocent et en se reculant il lui dit « Calmez-vous ! J'me suis trompée de personne. ». Qui pouvait y croire ? Emile avait malgré tout sa petite réputation dans ce café où il mettait régulièrement les pieds. La demoiselle s'éloigna loin de lui. Puis, un rire gras et sourd se fit entendre. Émile tourna rapidement la tête pour apercevoir la vrai Olympe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe Deschamps

avatar

◭ MESSAGES : 100
◭ INSCRIPTION : 26/08/2012
◭ CRÉDITS : voir dessus & tumblr.
◭ AVATAR : Kristen Stewart
◭ PSEUDO : ♦Bouh

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE:
◭ LOGEMENT:
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: Up from the skies. Δ Olympe   Mar 28 Aoû - 21:47



Up from the skies

"4.00" C'est la première chose que j'ai vu en ouvrant les yeux ce matin et je vous assure que j'aurais tuée mon réveil pour qu'il affiche quelques heures de moins et que je puisse dormir un peu plus mais non, il était bien l'heure de se réveiller si je voulais pouvoir ouvrir le café à l'heure ce matin. De toute manière à peine, les pieds en dehors du lit, je savais que dans quelques heures, j'abandonnerai mes serveuses pour revenir dormir un moment. Il faut dire qu'entre les ouvertures du café tôt le matin, les fermetures dans la soirée et mes cauchemars qui m'empêchent de dormir ne serait-ce qu'une seule petite nuit complète, j'avais du sommeil en retard. Qu'est-ce que je ne ferais pas pour un séjour détente dans les îles. Bref, il avait fallu que j'arrête de rêver pour me préparé et quitter l'appartement en direction du café où des tonnes d'ingrédients m'attendaient. Parce que oui, tenir un café c'est bien mais s'assurer qu'il reste vivant, c'est mieux et pour cela, il est hors de question que je donne à mes clients des pâtisseries surgelés ou faite par je ne sais qui. Alors, je me lève chaque matin deux heures avant l'ouverture pour les préparer, enfin le temps que je trouve quelqu'un pour m'aider et qu'on alterne les matins. La cuisine à toujours été une véritable passion pour moi, plus jeune, je n'y prêtais pas vraiment attention mais en grandissant, cela me permettait de me vider l'esprit et aujourd'hui j'étais ravi que ce soit mon métier, tout comme j'aimais servir le café et discuter avec les clients. Oui, ma petite routine me vas très bien pour le moment, je n'ai jamais aimé les surprises de la vie, surement parce qu'elles étaient plus souvent mauvaises que bonnes. Au final, il était presque 10h quand j'avais enfin pu souffler et quitter le café, en entrant dans l'appartement j'eue la chance de croiser la conquête du moment de mon coloc et pour tout vous dire j'étais bien trop fatiguée pour m'en préoccuper.

Je crois pouvoir affirmer que je me suis endormie comme une souche sur mon lit pour me réveillé quelques heures plus tard en pleine forme et affamée. J'avais donc dévorer la moitié du frigo puis j'étais simplement retournée au café comme-ci rien n'étais. Les heures tournaient et moi, je finissais l'inventaire des ingrédients dans la cuisine, afin de savoir quoi commander pour la semaine prochaine. Soudain, je fus interrompu par l'une de mes serveuses qui m'indiquait que mon ami était là. Je dois dire que je n'aimais pas le ton qu'elle employait pour le dire. Mais au moins, je savais directement qu'elle me parlait d'Emile, autrement dit le dragueur du café. Je vous jure, j'ai entendu une fille l'appeler comme cela une fois. Je posais donc mon calepin et mon stylo sur la table avant de repasser à l'avant du bar où je remarquais qu'il était déjà en train de draguer. Je le regardais alors faire, comme je le faisais souvent pour ensuite le taquiner légèrement sur le sujet. Sauf que cette fois, il s'était pris une veste, c'était rare mais celle-ci était belle, je dois bien l'avouer. Je m'accoudais donc au comptoir avant de rire. « Tu as pas fini de traumatisé mes clientes ? »
Code by B-NET (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émile Walker-Travis
BORN TO BE WANKER
avatar

◭ MESSAGES : 161
◭ INSCRIPTION : 26/08/2012
◭ CRÉDITS : .lollipops (avatar) - Tumblr (sign)
◭ AVATAR : Ben Barnes
◭ PSEUDO : Folk cursed

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: vingt-quatre ans
◭ LOGEMENT: uc - en recherche
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: Up from the skies. Δ Olympe   Mer 29 Aoû - 10:03


Olympe&Émile.
❝ Up from the skies. ❝

« Tu as pas fini de traumatisé mes clientes ? » Il haussa un sourcil. Elle était sérieuse. Automatiquement, il voulut par instinct de fierté se justifier. Il ne faut pas croire qu’Émile est un râteau man. Bien au contraire. Ce n'est pas le petit morveux un peu lourd. Il possédait réellement l'art de séduire beaucoup de femmes. Un pouvoir sans doute très mal utilisé dans le corps de ce séducteur. Il n'y pouvait rien, la vue d'une femme le laissait imaginer toute une sorte de fantasmes. Comme si c'était une passion. D'ailleurs, il ne partait jamais vraiment avec l'idée de conclure. Mais c'est un homme à femme, un grand amoureux, un amoureux des femmes. Sous un autre angle, ça en deviendrait presque poétique si on oublie la succession de conquêtes. Il chercha ses mots et répondit en se frottant le haut du crâne : « Non mais c'est pas ce que tu crois ! Figure toi que ... » Il s'interrompit. En voyant la tête d'Olympe, il comprit que plaider sa cause serait une chose plus difficile qu'il le pensait. « Laisse tomber ! » lâcha-t-il dans un soupire. Il semblait contrarié. Il faut dire qu’Émile était un peu grognon, mais ça lui passait très vite. Il fit quelques pas en direction d'Olympe. Il semblait tourner en rond. Il ruminait dans sa tête. Il avait envie qu'on le croit. Il lâcha au bout de quelques minutes, comme un enfant revenant à la charge, ces quelques mots : « Non mais sérieux ! Si j'avais voulu la séduire, j'm'y serai pris autrement. ». Il but de grandes gorgées de sa bière. Il sembla se reprendre. Il se redressa. Il lui fit un sourire et lui dit : « Bon sinon, ça va la moche ? » dit-il en insistant sur les derniers mots de son interrogation. C'était un moyen de marquer l'opposé du "bellegosse" de tout à l'heure. Puisqu'elle s'était moquée de lui, alors il disait le contraire par esprit de vengeance taquine. Il n'avait pas pour but de la vexer. Il lui fit un clin d’œil. Puis, il fit un tour d'horizon du café du regard. Il observa les lieux. Il regarda les clients. Il les identifia : entre ceux qu'il connait, ceux qu'il ne connait pas, et les belles inconnues. Du bout de son index et de son pouce, il vint caresser le bout de son menton mal rasé. Il semblait réfléchir. Mais il ne savait pas vraiment à quoi. Il regarda sa montre. Et en relevant le regard, il croisa celui d'une vendeuse. Cette dernière lui lançait un regard noir. Il ignorait qui elle était. Si c'était une ex-conquête ou une donneuse de leçon. Provocateur, il lui souri et lui fit un petit signe de la main. Elle baissa le regard et lui tourna le dos. Elle lui montrait expressivement son mépris. Il s'en moquait. Et sa réaction le fit ricaner. Il n'en fallait pas beaucoup pour faire rire Émile. C'était un bon vivant. Il aimait s'amuser, profiter, faire des blagues. Tout ceci se passait très vite. Une minute depuis son interrogation ne s'était même pas passée. De nouveau, il reposa son regard sur le visage délicat d'Olympe. En voyant son visage amusé, il ré-entendit son rire gras. Un rire qui manquait de féminité. Mais un rire très naturel et identifiable de loin. Il adorait le rire d'Olympe. Ce dernier respirait de spontanéité. C'était pas le genre à rire pour de faux. Elle connaissait peu l'hypocrisie. Enfin, c'est ce que pensait Émile d'elle. Le souvenir de son rire lui fit même esquissait un petit sourire. Un rire communicatif. Il leva les yeux au ciel et se concentra sur Olympe. Attendant sa réponse, sans doute, imprévisible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Up from the skies. Δ Olympe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Up from the skies. Δ Olympe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 84 - OLYMPE griffone 10 ans en famille d'accueil (du 38)
» olympe
» Geranium summer skies
» Olympe en photo
» Géranium 'Summer Skies'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: CLIC CLAC ::. :: IV) LA ROCHELLE :: quartier du vieux port-
Sauter vers: