AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Time is running out. » •• LOLA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lazare Deschamps
LAZ ◊
Requiem for a dream.

avatar

◭ MESSAGES : 93
◭ INSCRIPTION : 25/08/2012
◭ CRÉDITS : Pretty Young Thing. (avatar)
◭ AVATAR : Marlon Teixeira.
◭ PSEUDO : belladone. (manon)

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: 25 étés.
◭ LOGEMENT: Verlaine, 2ème étage, numéro 4.
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: « Time is running out. » •• LOLA.   Lun 27 Aoû - 12:57

lola et lazare
time is running out
•• Le réveil sonne. Bon sang, t'aurais bien dormi encore un peu. Même beaucoup en fait. Ton crâne menace d'exploser. Tu te souviens même plus pourquoi tu as mis le réveil en fait. Ça te ressemble pas. Peut-être que t'as une réunion importante aujourd'hui. Ou autre chose. Oh, on verra. Tu regardes l'heure sur les chiffres luminescents. Dix heures du matin seulement. Qu'est-ce qui t'as pris de le mettre si tôt sérieusement. Médor vient sur ton lit se frotter à toi. On pourrait croire, quand tu en parles, qu'il s'agit d'un agressif rottweiler. Mais non pas du tout. Médor est un chat tout mignon tout câlin – un peu trop à ton goût même – mais bon, tu l'aimes bien quand même quoi. Tu te redresses alors assis sur ton lit. Ta chambre tourne un peu et tu attends que tout s'immobilise pour sortir de celle-ci. L'appartement est vide. Vraisemblablement, tes deux colocataires ne sont déjà plus là. Tu vas à la cuisine, et te fais couler un café fort. Tu prends un cachet pour ton mal de crâne et vas t'installer sur un tabouret pour boire ton café. Tu l'avales vite. C'est ton remède personnel & miracle contre la gueule de bois. T'y es habitué. D'ailleurs, au bout de dix minutes, tu n'en gardes pratiquement plus de traces. Tu te jettes dans la douche et c'est à onze heures que tu décides d'aller chercher le courrier. Tu ouvres la porte, sortant en short avec une chemise négligemment ouverte. Tu t'en fiches, tes cheveux sont en bataille, mais honnêtement, tu ne t'attends pas à la rencontre de ta vie devant les boîtes aux lettres quoi. Tu te diriges vers la tienne, mets la clé dedans, et l'ouvres. Quelques enveloppes s'y entassent. Des factures, des publicités, bref, rien de sensationnel. Tu refermes la petite porte et te retourne d'un coup, te retrouvant nez à nez avec quelqu'un. Tu es un peu surpris, et ne bouge tout d'abord pas, les sourcils levés, dévisageant l'inconnue ... qui n'est pas une inconnue. « Tiens, salut, euh... Lola c'est bien ça ? » La technique du mec détaché qui n'a pas retenu le prénom. Pourtant, c'est pas la première fois que vous vous voyez, c'est une de tes voisines. Une très charmante voisine tu dois l'avouer. Tu te décales un peu pour la laisser respirer et ne pas la troubler par votre soudain proximité, et l'observe avec un fin sourire, tes lettres toujours dans ta main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Garnier

avatar

◭ MESSAGES : 100
◭ INSCRIPTION : 26/08/2012
◭ AVATAR : Victoria Justice
◭ PSEUDO : Lowly

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: 21 ans.
◭ LOGEMENT: Bâtiment Paul Verlaine, 2ème étage, numéro 6
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: « Time is running out. » •• LOLA.   Lun 27 Aoû - 15:57

lola et lazare
time is running out
Ce matin-là, Lola s'était levée relativement tôt. Comme d'habitude, en fait. Peu importe l'heure à laquelle elle se couchait, elle se réveillait rarement plus tard que neuf heures. Elle n'avait pas besoin de beaucoup de sommeil - et parfois, cela l'arrangeait bien. Par chance, son père était déjà sorti lorsqu'elle regagna le salon. Il devait probablement être au bar du coin ou chez l'un de ses pseudos "amis", en train d'entamer sa dixième bière de la matinée. Elle s'était habituée à cette vie peu commune et elle avait appris à ne plus s'inquiéter pour lui. Elle le laissait vivre sa vie et se contentait de lui tenir tête quand il dépassait les bornes ou qu'il s'en prenait à Alice. Elle se fichait pas mal qu'il l'insulte, qu'il lève la main sur elle (cela n'était pas régulier, mais c'était déjà arrivé plusieurs fois) ou même qu'il se détruise la santé, mais elle ne supportait pas qu'il déverse sa colère sur sa petite sœur. Elle n'avait que quinze ans et elle méritait autre chose qu'un père alcoolique et complètement absent. Mais bref, le débat n'était pas là. Après avoir pris son petit-déjeuner, s'être douchée et avoir rangé un peu l'appartement, Lola décida de descendre pour prendre le courrier. Alors qu'elle se dirigeait vers les boites aux lettres d'un pas décidé, elle tomba nez-à-nez avec l'un de ses voisins, qui semblait tout aussi surpris qu'elle par cette rencontre inattendue. Ils se dévisagèrent quelques instants avant qu'il ne prenne la parole la premier : « Tiens, salut, euh... Lola c'est bien ça ? » Il ne semblait pas se souvenir de son nom avec précision alors qu'elle, elle savait parfaitement qui il était. Lazare Deschamps. Ils habitaient sur le même palier, ils s'étaient déjà croisés quelques fois. Et elle devait avouer qu'il était plutôt séduisant... Elle hocha légèrement la tête pour lui montrer qu'il avait visé juste, esquissant un petit sourire. « C'est ça, oui. Salut Lazare », dit-elle en insistant sur son prénom pour montrer qu'elle, elle avait bonne mémoire. Elle retenait sans mal les prénoms des gens qu'elle rencontrait et elle était physionomiste, ce qui aidait pas mal dans certaines situations. Il finit par se pousser un peu et la jeune fille accéda à sa boite aux lettres. Elle l'ouvrit à la volée et en sortit les quelques enveloppes qui y étaient entreposées. Pub, pub, pub... et probablement des rappels de factures impayées, comme cela arrivait souvent. Elle allait devoir travailler deux fois plus pour joindre les deux bouts puisque son père ne faisait plus rien de ses journées, si ce n'est traîner dans les bars et avaler tout l'alcool qu'il pouvait. Elle soupira un peu avant de refermer sa boite aux lettres, enveloppes en main, reportant son attention sur Lazare qui la regardait en souriant. « Je ne sais même pas pourquoi on continue à venir chercher le courrier, il n'y a jamais rien d'intéressant », déclara-t-elle en souriant pour engager la conversation. On ne pouvait pas dire qu'ils étaient les meilleurs amis du monde. En fait, ils ne se connaissaient pas vraiment. Ils étaient simplement voisins, ils se disaient bonjour et discutaient parfois de la pluie et du beau temps pendant quelques minutes, mais rien de plus. Pourtant, il lui était très sympathique. Sans trop savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare Deschamps
LAZ ◊
Requiem for a dream.

avatar

◭ MESSAGES : 93
◭ INSCRIPTION : 25/08/2012
◭ CRÉDITS : Pretty Young Thing. (avatar)
◭ AVATAR : Marlon Teixeira.
◭ PSEUDO : belladone. (manon)

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: 25 étés.
◭ LOGEMENT: Verlaine, 2ème étage, numéro 4.
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: « Time is running out. » •• LOLA.   Lun 27 Aoû - 23:34

•• C'est une ruse, bien sûr. De jouer au mec qui croit se souvenir de son prénom mais qui fait celui qui n'est pas très sûr de sa mémoire. Parait que paraître ainsi favorise l'attraction féminine. Parfois, tu te demandes qui a eu ces théories stupides. Enfin, en attendant au moins, ça engage un peu la conversation. Bien sûr que tu sais qui c'est. Lola Garnier. Elle habite deux portes après la tienne. Comment ça tu l'espionnes ? Du tout, mais ta mémoire aussi dans son genre elle est pas mal. Mais tromper les apparences, c'est un peu un métier pour toi, vois-tu. Elle hoche la tête. Tu as visé juste. Forcément. « C'est ça, oui. Salut Lazare » Tu esquisses un rictus amusé. En fait, si elle n'avait pas souri un peu, tu aurais pu pensé qu'elle l'avait mal pris. Mais non, il y a bien un sourire discret et charmant sur les lèvres de la jolie brunette. Cela te rassure et te discrédite. Tu lui fais un clin d'oeil. Comment ça, charmeur ? Non, du tout. Un ange, dîtes-vous. Mais oui c'est ça, un ange. Tss. Tu l'observes prendre son courrier, décryptant ses mouvements tout en veillant bien à ne pas te montrer dérangeant ou gênant avec ton regard. Elle soupire. Elle aussi elle ne doit avoir que des pubs. Ou peut-être un courrier de quelqu'un qu'elle n'aime pas. Trêves de suppositions, t'façon t'en sais fichtrement rien. « Je ne sais même pas pourquoi on continue à venir chercher le courrier, il n'y a jamais rien d'intéressant » Tiens, c'est elle qui engage la discussion. Donc elle a envie de parler. De te parler. Intéressant. Dopant même. Tu affiches un sourire chaleureux. « Je suis tout à fait de ton avis, c'est pas demain la veille qu'on trouvera dans une enveloppe un billet de loto gagnant. » Tu lâches un petit rire & passes une main dans tes cheveux bouclés. « Euh... écoute, j'ai acheté une tarte aux pommes hier... sauf que manque de bol, ce midi mes coloc' ne sont pas là & donc je me disais, plutôt que de devoir attendre ce soir pour la manger... tu voudrais pas passer chez moi pour en prendre un bout ? » Après le déjeuner, bien sûr. Tu es parfois cruellement direct, mais tu es comme ça, t'y peux rien. Tu lui offres un petit sourire angélique, posant tes yeux bruns sur les siens, quêtant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Garnier

avatar

◭ MESSAGES : 100
◭ INSCRIPTION : 26/08/2012
◭ AVATAR : Victoria Justice
◭ PSEUDO : Lowly

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: 21 ans.
◭ LOGEMENT: Bâtiment Paul Verlaine, 2ème étage, numéro 6
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: « Time is running out. » •• LOLA.   Mar 28 Aoû - 8:07

lola et lazare
time is running out
Le sourire chaleureux qu'il affichait était absolument adorable et sans trop savoir pourquoi, Lola n'avait pas envie de rentrer chez elle. Elle avait envie de discuter un peu avec ce voisin dont elle ne connaissait quasiment rien - hormis son nom, évidemment - mais qui était plus que sympathique. C'était sans doute une façon de s'échapper de son quotidien sordide, de respirer un peu, d'oublier tout ce qu'il se passerait dès qu'elle pousserait la porte de son appartement. « Je suis tout à fait de ton avis, c'est pas demain la veille qu'on trouvera dans une enveloppe un billet de loto gagnant. » La jeune fille esquissa un sourire amusé. Un billet de loto gagnant par courrier... L'idée était plus que plaisante mais Lazare avait raison : cela n'arrivait pas de si tôt (malheureusement). « Euh... écoute, j'ai acheté une tarte aux pommes hier... sauf que manque de bol, ce midi mes coloc' ne sont pas là & donc je me disais, plutôt que de devoir attendre ce soir pour la manger... tu voudrais pas passer chez moi pour en prendre un bout ? » Alors ça, pour une surprise... Elle ne s'était absolument pas attendue à ce qu'il l'invite chez elle et même si elle était flattée, elle ne savait pas vraiment quoi en penser. Elle l'observa quelques secondes, réfléchissant à toute vitesse pour savoir si oui ou non, elle devait accepter sa proposition. Après tout, rien ne l'en empêchait, si ? C'était un bon moyen d'apprendre à faire connaissance et d'entretenir de bons rapports avec ses voisins. Et ça, ce n'était pas du luxe. De toute façon, comment pouvait-elle refuser alors qu'il la regardait avec un sourire pareil ? Impossible « Tu as de la chance, j'adore la tarte aux pommes », répondit-elle, une lueur de malice dans le regard. Cette journée d'apparence banale commençait à prendre une tournure plus qu'intéressante et elle avait hâte de voir comment se passerait la suite des événements. Vous vous dites probablement qu'une invitation par un voisin, ce n'est pas grand chose. Mais pour Lola, si. Son quotidien se résume généralement à s'occuper de sa sœur, à bosser comme une folle à la brasserie de la plage pour gagner suffisamment d'argent pour pouvoir vivre décemment et à regarder son père s'écrouler dans le canapé ou boire des litres de whisky. Alors oui, l'invitation de Lazare la réjouissait. Parce que pour une fois, elle avait l'impression d'être parfaitement normale et de pouvoir oublier, même si ce n'était que pour quelques minutes, le cauchemar ambulant qu'était son existence. « Tu veux que je vienne à quelle heure ? », demanda-t-elle en lui adressant un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazare Deschamps
LAZ ◊
Requiem for a dream.

avatar

◭ MESSAGES : 93
◭ INSCRIPTION : 25/08/2012
◭ CRÉDITS : Pretty Young Thing. (avatar)
◭ AVATAR : Marlon Teixeira.
◭ PSEUDO : belladone. (manon)

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: 25 étés.
◭ LOGEMENT: Verlaine, 2ème étage, numéro 4.
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: « Time is running out. » •• LOLA.   Mar 28 Aoû - 10:25

•• Ta petite comparaison semble l'amuser. En tout cas, le petit sourire qu'elle esquisse alors est tout à fait mignon et charmant. Tu la trouves adorable. Elle diffère des autres filles que tu croises d'habitude. Elle n'a pas un air supérieur sur la figure, ni un égo surdimensionné. Au fond, t'as beau te taper une fille de ce genre plusieurs fois dans la semaine, toi, t'en as ras le bol de ce genre d'hypocrites et d'égoïstes. Puis alors, tu lui proposes de venir manger un bout de tarte chez toi. Tu sais pas d'où l'idée t'es venue – merci à une de tes coloc' d'avoir ramené de la tarte hier soir – mais t'as eu subitement envie. Peut-être pour tenter de la connaître. Parce que tu avoues que tu craquerais bien pour son joli minois innocent et que l'idée qu'elle ait l'air si chaste t'attire. Tu attends sa réponse, un sourire toujours plein d'espoir aux lèvres, comme si le fait qu'elle accepte allait égayer ta journée. Rectification : c'est totalement ça en fait. « Tu as de la chance, j'adore la tarte aux pommes » Ton sourire s'agrandit. La lueur de malice qui traverse son regard te plait. Sa réponse veut dire oui. Elle accepte. Elle veut bien prendre le risque d'entrer chez toi. Ben ouais, t'es persuadé que si tu ne croises jamais ce genre de fille, c'est parce que tu leur fais peur. Qui sait, elles se sont peut-être toutes passées le mot et te fuis comme la peste. Bon. « Tu veux que je vienne à quelle heure ? » Tu ouvres la bouche, te grattant le front pour réfléchir. Et si, il faut croire que ça t'arrive. Tu ne te souviens toujours pas de ce que tu devais faire aujourd'hui & du pourquoi tu t'es levé si tôt, mais à présent, ça passe au second plan. « D'ici trente minutes ? Le temps que je la passe un peu au four pour la faire chauffer ? » proposes-tu avec un nouveau sourire, plus discret celui-ci. Ouais, le temps que tu vérifies surtout que tu n'as rien laissé trainer de compromettant. Mais bon, avec deux filles à la maison, l'appart' est bien souvent très propre. L'avantage. Tu passes une nouvelle fois ta main dans tes cheveux bouclés en la regardant toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Time is running out. » •• LOLA.   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Time is running out. » •• LOLA.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tapis] Tapis Contemporain by PRESENT TIME
» Deutzia compacta 'Lavender Time'
» [Plateau à sushi] SUSPENDED TIME by LN BOUL
» [Lampe/réveil] Watt Time
» [Plateau] Suspended Time by LN BOUL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: CLIC CLAC ::. :: III) LES TUILERIES, RESIDENCE :: les boites aux lettres-
Sauter vers: