AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 machines are done to help men,right ? (madeline✕nathan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Lucas
☀ A LIFE FULL OF SUNSHINE.
avatar

◭ MESSAGES : 764
◭ INSCRIPTION : 25/08/2012
◭ CRÉDITS : bazzart's people (avatar) ; tumblr (sign')
◭ AVATAR : torrey devitto
◭ PSEUDO : millie (mélodie)

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: vingt-cinq ans
◭ LOGEMENT: #08, deuxième étage, Paul Verlaine
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: machines are done to help men,right ? (madeline✕nathan)   Sam 25 Aoû - 23:27


hello there


Vous avez déjà eu cette sensation certain matin de ne pas avoir envie de vous lever ? De rester toute la journée dans votre lit sans rien faire d'autre que de traîner chez vous en pyjamas en mangeant pleins de cochonneries ? De ne rien faire d'autre de votre journée sauf ça ? Et bien c'était la même chose pour moi, je m'étais réveillée avec l'envie de rester cloîtrer chez moi et de ne pas bouger sauf que je ne pense pas que ça l'aurait fait à l'hôpital ce soir si je n'allais pas travailler. Sans compter que je savais plus que bien que Luca n'allait sans doute pas tarder à soit se lever, soit rentrer de sa nuit de garde. Ça me fait penser que je ne connaissais même pas ses horaires de la semaine à mon cher meilleur ami, mais vu le vacarme qu'il y avait dans la cuisine si je ne dis pas de bêtises, Luca devait déjà être là. S'est donc résignée que j'ai décidé de me lever de mon lit pour voir qui était en train de faire un vacarme pas possible dans l'appartement "Luca ! Sérieusement ? Je dormais là !Il se retourna vers moi, et posa ce qu'il avait dans les mains d'un air désolé. "Désolé je pensais que t'étais déjà au travail. Qu'est-ce que tu fais là ?" Il était sérieux là ? Bon il est vrai que je prenais soin depuis quelques temps de prendre des horaires contraires aux siens, mais bon c'est pas une excuse. "J'habite encore ici, mais si tu préfères je peux déménager" Je l'aimais bien mon meilleur ami, mais là j'étais pas assez bien réveiller pour engager une discussion sur quoi que ce soit." C'est pas ce que je voulais dire et tu le sais..."Et voilà, qu'il arrivait à me faire culpabiliser sauf que franchement ce matin j'avais tout sauf l'envie de prendre le temps de lui répondre. Je le regardais donc une nouvelle fois en soupirant avant de tourner les talons et m'en aller dans ma chambre ou plutôt dans la salle de bain prendre une bonne douche avant de pouvoir sortir de la maison pour aller à la laverie tiens, parce que vu la quantité de linge qu'il y avait à laver ça n'allait pas se faire tout seul et puis ça me changerai les idées. Une bonne demie heure plus tard, j'étais enfin prête à me rendre à la laverie, et c'est ce que j'entrepris de faire en sortant le plus rapidement possible de l'appartement avant que Luca n'ai le temps dé réagir en emportant avec moi le panier à linge. Et mon envie de faire la lessive avait plutôt bien commencer jusqu'à ce que la machine dans laquelle j'avais mis les vêtements décide de s'arrêter en pleine marche avec mes vêtements et une tonne de lessive dedans. "Sérieusement ?" Et bien sûr impossible de l'ouvrir. Quelque chose me disait que ce n'était que le commencement d'une longue journée et avant que je n'ai le temps d'insulter le lave-linge de tous les noms, la porte de la laverie s'ouvrit une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Danvers

avatar

◭ MESSAGES : 593
◭ INSCRIPTION : 25/08/2012
◭ CRÉDITS : Bazzart
◭ AVATAR : Joseph Gordon Levitt
◭ PSEUDO : Shin'

✕ VOISINS, VOISINES
◭ ÂGE: 29 ans
◭ LOGEMENT: Batiment B au quatrième étage. 8ème porte
◭ CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: machines are done to help men,right ? (madeline✕nathan)   Dim 26 Aoû - 18:56




ue le matin pouvait être dur... C’était bien la première pensée que Nathan avait eu quand il avait regardé le réveil. Son réveil avait été assez dur pour lui, il n’aimait pas ce moment-là. Même s’il ne savait pas quoi faire de sa journée, il avait la sale manie de se lever assez tôt, mais là cette fois-ci c’était assez tard pour lui. Bien qu’il avait pris machinalement sa douche, s’être habillé afin de se préparer à sortir après... Le photographe n’était toujours pas bien réveillé, il ne parlait pas. Il restait silencieux dans tout ses gestes comme s’il était vraiment fatigué. On dirait que la nuit n’avait pas été bonne pour lui et ce n’était pas vraiment nouveau. Depuis tout petit, il ne cessait pas de mal dormir, d’avoir des insomnies et de chercher à dormir le moins souvent possible... Tout cela pour éviter de retrouver ses mauvais rêves, il n’en avait jamais parlé à personne d’autre qu’Autumn qui était la seule à le savoir. Elle avait tenté par maintes solutions de lui raconter le fameux rêve, mais elle n’y était pas parvenue du tout... Elle avait aussi conseillé d’aller voir un psychologue, mais Nathan s’y était résigné, il avait horreur de ces gens-là. Ceux qui pensaient toujours savoir de tout et de pouvoir tout régler, raconter sa vie à une personne qu’il ne connaissait pas du tout. Se plaindre à elle... C’était trop peu pour lui, il ne voulait même pas être une personne de plus dans le carnet des patients plaintifs. Donc, non. D’un coup ce n’était plus vraiment le problème d’Autumn maintenant... Puis elle avait tout fait pour que le photographe n’ait pas peur de dormir la nuit.

Nathan trainait légèrement les pieds nus, allant à la cuisine tout en étant suivi de son chien. Il bailla à en décrocher la mâchoire et se demandait combien de temps il avait dormi, mais il ne prêta pas plus longtemps l’attention à cette question et prépara son café du matin. Le temps que son petit-déjeuner chauffait, le photographe alla nourrir Snoppy. Oui bon, il avait dû donner ce prénom parce qu’il avait une bonne raison à cela ! Il l’avait trouvé à Los Angeles sous la neige en train de mourir de froid, ce n’était qu’un chiot en tout cas. Nathan n’avait pas pu résister à l’envie de le prendre et de l’empêcher de mourir à une fin assez tragique. Depuis, le photographe n’était plus seul chez lui. On pouvait dire qu’au début, le chiot avait mené une grande animation chez lui... Il le réveillait assez tôt parce qu’il avait faim ou il voulait sortir. Cependant, il dormait beaucoup, mais beaucoup beaucoup. D’où l’origine du nom Snoppy. Bref, après avoir nourri le chien. Nathan alla prendre la tasse et se servit du café. Il alla vers le balcon afin d’écouter le bruit de la ville, il en entendait, mais pas autant que ça. Ce n’était pas vraiment étonnant à vrai dire, il n’était même pas dans les dix heures du matin.

Il s’assit sur une chaise et posa la tasse qui était assez chaude sur la table. Nathan ferma les yeux un moment et se mit à réfléchir en se balançant un peu sur la chaise. Cela dura bien depuis quelques minutes, puis il rouvrit les yeux et soupira un moment. Il prit la tasse de café et but quelque gorgées. Il n’était pas vraiment dans son assiette et ce n’était pas vraiment étonnant vu le nombre d’heure qu’il avait eu. Le photographe se releva et rentra, mais il n’avait pas prévu que Snoppy allait se retrouver sur son passage, totalement endormi et encore dans les pensées. Seul l’aboiement fit sortir Nathan des pensées et ce qui l’avait ‘’réveillé’’, il avait sursauté sous l’effet de surprise en se versant le café.

    «— Bon sang Snoppy ! Je t’ai dis combien de fois de ne pas te coucher devant l’entrée du balcon ! Et désolé pour ta queue... »


Le chien bougea pour aller s’allonger ailleurs, le photographe soupira à nouveau. Il pouvait sentir son coeur emballé et en même temps, il sentait le café... Il remarqua que sa chemise blanche était tâché et Nathan laissa échapper un juron. Il posa la tasse dans la cuisine puis il alla dans sa chambre en déboutonnant son haut pour le remplacer par un autre, mais avant tout... Il fallait repasser par la salle de bain s’il ne voulait pas que quelqu’un sente l’odeur du café qui était encore...
Bref, vous l’aurez donc compris maintenant. Le pourquoi Nathan était maintenant en direction à la laverie. Il avait sans doute après le passage à la salle de bain dû mettre la chemise sale dans la lingerie sale et avait vu la quantité qu’il y avait... C’était mieux de passer à la laverie. Heureusement qu’il y en avait une qui était tout en bas, il lui fallait tout juste de descendre pour s’y retrouver. Ouvrant la porte d’une main libre, le photographe avait remarqué qu’il n’était pas seul en tout cas. Une jeune demoiselle qui était sans aucun doute sa voisine, il se rappelait bien de l’avoir croisé des fois dans le bâtiment. Ils s’étaient tout simplement échangés quelques formalités et rien de plus.

    «— Bonjour» dit-il tout simplement.


Nathan entra donc et prit une machine à laver qui était dans le coin de la laverie, donc un peu plus loin de celui où était la voisine. Cependant, elle semblait avoir un problème avec la machine à laver... Le photographe fronça les sourcils et fit une légère grimace en haussant les épaules. Il s’était sans doute dit qu’elle n’avait pas vraiment de chance mais en même temps il s’était demandé s’il devait aller l’aider... Puis après avoir mis le linge et démarré la machine à laver. Nathan soupira en se relevant et regarda la jeune femme. Il avait attendu un petit moment avant d’aller oser de lui parler

    «— Vous avez un problème avec votre machine à lav...»


Il ne put pas finir sa phrase parce qu’il avait entendu un drôle de bruit venant de la machine à laver où il avait mis son linge. Il se retourna et remarqua qu’elle était arrêtée en pleine marche. Nathan fronça les sourcils regardant toujours la machine à laver, ne comprenant pas grand chose...

    «— Hem.. Visiblement.. Vous n’êtes pas la seule à avoir un problème avec la machine à laver...»


Il se dirigea vers celle-ci et essaya d’ouvrir, mais il n’arriva pas. Il n’hésita pas à laisser un juron en anglais et soupira posant sa tête contre la machine à laver. D’abord, la nuit avait été mauvaise, puis se prendre le café et après c’était la machine à laver ! Tout était contre lui visiblement... La journée allait être mauvaise pour Nathan. C’était ce qui était sûr. Le photographe souffla tentant de garder son calme, ce n'était pas une simple machine à laver qui allait détruire sa journée quand même... Il se mordit la lèvre et tapa du poing le haut de la machine qui se remit en marche d'un coup.

    "— Voilà ce qui est mieux...!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
machines are done to help men,right ? (madeline✕nathan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fabrication d'une montre avec des machines CN
» demande info repreneurs, enlevage vieilles machines
» Conseils sur achat de machines séparées.
» Outils et machines simples d'exploitation forestière
» Machines stationaires pro vues par LM!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: CLIC CLAC ::. :: III) LES TUILERIES, RESIDENCE :: la laverie-
Sauter vers: